Des fans argentins de Taylor Swift campent devant un stade de Buenos Aires depuis cinq mois pour obtenir de bonnes places au spectacle de la chanteuse

Les fans les plus dévoués de Taylor Swift se trouvent peut-être en Argentine. Depuis le mois de juin, des centaines d’admirateurs de la chanteuse américaine campent devant le stade de River Plate, à Buenos Aires, en vue des spectacles que doit y donner l’artiste les 9, 10 et 11 novembre, rapporte Pitchfork.

Quatre tentes ont été installées aux abords du stade argentin et depuis près de cinq mois, des centaines de fans de Taylor Swift y campent à tour de rôle dans le but d’avoir les meilleures places possible lorsque leur artiste préférée montera sur scène dans quelques jours.

Ce campement, mis sur pied par deux organisateurs et administré par quelques personnes désignées, regroupe environ 60 personnes par tente. Il s’agit majoritairement de jeunes femmes, mais seules les personnes de 18 ans et plus sont admises. Ces admirateurs de la chanteuse ont déjà acheté des billets d’admission générale pour l’un des spectacles de Taylor Swift et désirent maintenant s’assurer d’être le plus près de la scène possible.

Les organisateurs ont mis en place un classement basé sur le temps passé par chacun des fans dans le campement. Ceux qui auront compilé le plus d’heures au campement seront les premiers dans la ligne lorsque les portes du stade ouvriront.

Il est cependant possible d’augmenter sa «feuille de temps» plus rapidement. Les heures passées au campement durant un orage comptent double, tout comme celles pour une personne qui dort une nuit complète dans l’une des tentes. 

D’ailleurs, il est obligatoire de passer au moins une nuit au campement par nuit pour conserver sa place. Les participants sont également tenus d’accumuler au moins 60 heures mensuellement pour ne pas perdre leur place.

Carmen, l’une des campeuses interrogées par Pitchfork, a affirmé avoir passé un total de plus de 300 heures au campement, soit l’équivalent de 12 jours et demi. 

Des policiers viennent faire un tour au campement régulièrement pour assurer la sécurité des fans. Lorsque le stade accueille des matchs de soccer, des barrières sont installées pour protéger les tentes.

Si certains passants et fans de soccer crient parfois en direction du campement, notamment pour inciter les admirateurs de Taylor Swift de «retourner travailler», aucun incident n’a été déploré au cours des cinq derniers mois.

Parmi les fans de la chanteuse présents au campement, deux femmes, Debora et Sofia, ont décidé de passer du temps dans les tentes au nom d’autres personnes, qui les payent pour accumuler du temps au campement en leurs noms.

Debora et Sofia réclament 700 pesos argentins par heure, soit environ 2,75 dollars canadiens par heure. Elles affirment avoir environ quatre clients réguliers qui les payent pour passer du temps au campement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut