En spectacle au Québec en juin 2024: «Le Québec, c’est comme une conversation avec un ami qu’on n’a pas revu depuis longtemps» – Francis Cabrel

Ce n’est pas parce que Francis Cabrel se trouve dans une période de panne d’inspiration qu’il ne bosse pas pour autant. Le chanteur-compositeur-interprète français vient de lancer une nouvelle chanson, perfectionne ses habiletés sur ses divers instruments, planifie sa première tournée américaine avec orchestre en carrière et se prépare à venir chanter trois soirs au Québec en juin 2024.

Francis Cabrel a lancé une nouvelle pièce baptisée Un morceau de sicre en octobre dernier. Il s’agit d’un hommage à la ville de Toulouse, où il a enregistré son premier disque dans les années 70, et à un personnage qui a beaucoup fait pour la chanson française et toulousaine: Claude Sicre.

Laisser venir l’inspiration

Ce nouveau titre aurait pu laisser présager la sortie d’un nouvel album, or il n’en est rien. Le chanteur a récemment confié être dans «un creux d’inspiration et de désir d’en avoir». 

«Je ne force pas la nature, et comme en ce moment elle ne semble pas m’amener beaucoup d’inspiration, je laisse faire. Cela finira bien par revenir. Pour écrire des chansons, il faut en avoir envie, en avoir besoin. Il faut être poussé par un sujet fort qui vous transporte et vous empêche de dormir. Je ne suis pas pressé, je me laisse vivre un peu», confie-t-il.

En attendant, il travaille deux heures chaque jour à «essayer d’être meilleur» sur ses instruments (piano, guitare, mandoline, un peu de batterie et de basse). 

«Je pense qu’il y aura un album dans les prochaines années. Mais il me faut un projet, une idée et un motif. Une sorte de locomotive à laquelle m’accrocher», dit l’artiste qui entreprendra une première petite tournée américaine (le menant à San Franciso, L.A., Miami et New York) avec son orchestre en juin 2024.

Un bilan de 40 ans de carrière

«Cela n’a pas été difficile de me convaincre de chanter sous les étoiles», lance l’auteur de Petite Marie et Sarbacane qui a intitulé son spectacle prévu à l’Agora de Québec le 16 juin 2024 Francis Cabrel sous les étoiles.

«En 1989, je sortais de l’Olympia de Paris et Paul Dupont-Hébert – qui est devenu mon ami – m’a dit: il faut que tu viennes rencontrer les Québécois! Ma carrière chez vous s’est bâtie avec patience, humilité, compréhension et estime, pour être très solide. Et puis, comme j’habite loin de Paris, en province, et que vous vous appelez [le Québec] la Belle Province, cela allait de soi qu’on s’entende bien», explique l’interprète, qui a justement été invité au Québec cet été par ce même ami producteur et agent d’artistes. 

Pour concocter ce spectacle, le chanteur de 69 ans a puisé dans son plus récent album, Trobador Tour (sorti en 2021), ainsi que dans le reste de son impressionnante discographie s’étendant sur plus de quatre décennies. 

«C’est tout ce qui m’est arrivé pendant plus de 40 ans avec le public, je fais un peu comme un bilan. On sait que cela va être un rendez-vous très chaleureux», explique l’artiste, qui se laisse la liberté de modifier légèrement son répertoire chaque soir selon l’envie et les humeurs de son groupe.

Au fait du décès récent du chanteur des Cowboys Fringants, Karl Tremblay, Francis Cabrel avoue ne pas encore avoir réfléchi à la manière de rendre hommage à ce grand homme lors de son passage au Québec l’été prochain.

«Il était tellement proche des gens avec son discours et sa façon d’écrire des chansons, en plus de son naturel sur scène», dit celui à qui Le Journal a suggéré de se familiariser avec la pièce Les étoiles filantes, qui serait parfaite à reprendre sous les étoiles du Québec l’été prochain. 

– Francis Cabrel sous les étoiles sera présenté aux Francos de Montréal le 14 juin, à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières le 15 juin et à l’Agora de Québec le 16 juin 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut