«Je veux qu’on s’exalte tous ensemble»: CRi présente son nouvel album «Miracles»

L’artiste et producteur montréalais de musique électronique CRi entre dans une nouvelle étape importante de sa vie; il vient tout juste de lancer un second album intitulé Miracles et est devenu papa du petit Victor, né le 4 août dernier.

CRi, de son vrai nom Christophe Dubé, n’en revient toujours pas de l’aspect précurseur de sa nouvelle offrande. Créé sur une période de deux ans, l’album Miracles aborde les divers petits et grands miracles de la vie.

« Les miracles, pour moi, sont des choses extraordinaires qu’on ne cherche pas à expliquer, un état d’esprit et de lâcher-prise », raconte l’artiste dont la sœur a eu un bébé en 2022 et dont la copine lui a annoncé être enceinte vers la fin du processus de réalisation de l’album. 

« Cela m’a vraiment chamboulé, ce moment-là. C’est comme si ma fibre musicale le savait et m’avait préparé à être père », ajoute le papa de 33 ans qui a célébré la sortie de son disque le 22 septembre dernier avec un poupon de 4 semaines. 

Sacré révélation de l’année au Gala de l’ADISQ en 2021 et récipiendaire du trophée du meilleur album pour Juvénile, CRi avoue que cette nouvelle création est venue avec une pression supplémentaire ; celle de répondre aux attentes de ses admirateurs et d’être à la hauteur de son opus précédent.   

« Cela m’apaise que ce soit bien reçu. Pour moi, c’est un gros lâcher-prise et une recherche arrivant avec le début trentaine ; celle de faire confiance à la vie et d’y aller à fond dans ce qui arrive. Foncer dans l’instant présent, c’est l’état d’esprit général de Miracles », explique celui qu’on a d’abord connu pour sa reprise de la chanson « Fou n’importe où » de Daniel Bélanger, interprétée avec Charlotte Cardin.



«Je veux qu’on s’exalte tous ensemble»: CRi présente son nouvel album «Miracles»


MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Suite logique

Miracles s’inscrit dans la continuité de Juvenile, dans un esprit plus pop, plus rythmé, plus rapide et plus dansant. Il a été composé en déplacement et en action, soit en tournée, dans le train, dans les lobbys d’hôtel ou en avion. 

« J’observais autour de moi plein de petites choses qui se passaient et de petits miracles qui créaient de l’inspiration », ajoute l’étoile montante de la musique électronique, qui a vu bon nombre de ses pièces utilisées dans des films et des séries Netflix.

Miracles arrive également avec une une approche plus assumée des interventions vocales des collaborateurs de CRi, notamment sur les morceaux « Astray » avec le groupe Half Moon Run, « Silhouette » avec Klô Pelgag, « Memories » avec Sophia Bel et « Losing My Mind » avec Jesse Mac Cormack. L’artiste s’est même permis de faire un peu de drum and bass sur la chanson « Butterfly ».

Mais c’est en spectacle que Miracles – qui combine état introspectif et communion dansante – prend tout son sens, assure celui qui a souffert de ne pas avoir pu offrir de tournée internationale avec son dernier album, sorti en pleine pandémie. 

« Je vois les gens danser les yeux fermés. Je veux qu’on découvre cet album sur scène, qu’on s’exalte tous ensemble ! »

CRi sera en prestation au MTELUS (Montréal) le 7 octobre et à l’Impérial Bell (Québec) le 13 octobre prochain.



«Je veux qu’on s’exalte tous ensemble»: CRi présente son nouvel album «Miracles»


MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut