Les Stones reviennent pour sauver le rock avec «Hackney Diamonds»

Quand on pense que le rock est mort, il faut toujours compter sur les Rolling Stones pour venir le sauver. N’ayant pas sorti de matériel original depuis 2005, Mick Jagger, Keith Richards et Ron Wood sont de retour – de même que le défunt Charlie Watts brièvement –, avec Hackney Diamonds, une solide offrande qui nous ramène à ce que le groupe faisait de meilleur dans les années 1970.

«Nous étions paresseux!» ont lancé les Stones lorsqu’ils se sont fait demander pourquoi ils n’avaient pas enregistré de nouvel album en 18 ans. Il faut aussi dire que les musiciens, qui frôlent tous les 80 ans (Jagger l’a eu cet été, Richards l’aura en décembre, et Wood dans quatre ans) ont tout de même continué à régulièrement donner des concerts à la grandeur de la planète. 

Alors que d’autres, beaucoup plus jeunes, profitent d’une retraite bien paisible, les rockeurs londoniens n’ont jamais ralenti le rythme, et ce, malgré le décès de leur batteur Charlie Watts, en août 2021.

C’était donc un peu inespéré de voir les Stones retentir cet automne avec un nouvel album, qui comprend la participation de Watts sur deux morceaux (Live By the Sword, Mess It Up).

Les Stones n’ont pas voulu travailler seuls puisque Hackney Diamonds comprend des participations d’Elton John, Lady Gaga, Paul McCartney, Stevie Wonder et le bassiste original des Stones, Bill Wyman, rien de moins!

Plus tôt cette semaine, nous avions déjà vu circuler quelques critiques de l’album. Des médias britanniques étaient très élogieux, affirmant qu’il s’agissait du meilleur disque des Stones en plus de quatre décennies. 



The Rolling Stones


Les Rolling Stones lancent un nouvel album, Hackney Diamonds. COURTOISIE


Courtoisie

Et puis, notre verdict? Il s’agit effectivement d’une excellente offrande. En écoutant l’album, on doit parfois se rappeler que ces musiciens sont presque tous octogénaires tant ils sont énergiques. Jagger apparaît en pleine forme et sa voix est pour le moins impressionnante. On jurerait entendre un chanteur de 40 ans!

Plusieurs moments forts

Ce premier disque original depuis A Bigger Bang, en 2005 on le rappelle, compte 12 titres qui ont presque tous des moments forts. La chanson d’ouverture, Angry, et son riff de guitare nous ramènent directement dans les années 1970. À voir également, son vidéoclip avec la sexy Sydney Sweeney qui se déhanche sur le toit d’une décapotable en plein Sunset Boulevard.

Sur la quatrième, Bite My Head Off, on y retrouve un rock très pesant, aux accents presque grunge. Paul McCartney vient y faire un petit tour. «Come on, Paul. Let’s hear something!» lui lance d’ailleurs Jagger. La finale est étourdissante. Du bonbon!

Vient tout de suite après, Whole Wide World, un autre morceau vitaminé avec une guitare très présente. Après la countryesque Dreamy Skies, Mess It Up ramène le tempo dans le plafond. 



The Rolling Stones


Les Rolling Stones lancent un nouvel album, Hackney Diamonds. COURTOISIE Mark Seliger


Courtoisie Mark Seliger

En entendant Tell Me Straight, on remarque rapidement que Mick Jagger a laissé son micro à… Keith Richards! Le guitariste livre une très belle pièce toute en retenue. 

Lancée en extrait le mois dernier, Sweet Sounds of Heaven est un formidable duo de Jagger avec Lady Gaga, accompagné par le piano de Stevie Wonder. Gaga y est ici pour le moins spectaculaire, poussant la note très haut.

Le tout se termine avec une reprise très efficace de Rollin’ Stone, de Muddy Waters, appelée ici Rolling Stone Blues. Les Stones, qui avait justement lancé un album de reprises blues en 2016 (Blue & Lonesome) retrouve donc leurs vieilles amours.

Si cet album s’avère le dernier de la carrière des Stones, ils partiront avec un grand «bang!». Mais à voir à quel point les musiciens sont en forme, et qu’ils s’amusent toujours comme avant, on peut s’attendre à tout de leur part.

**** (4) étoiles

À voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut