Revivre le Festival d’été en dessins grâce à Francis Desharnais

Au cours des deux dernières semaines, les photos et les images filmées par les médias de Québec vous ont permis de vivre ou de revivre les grands moments du Festival d’été, mais saviez-vous qu’il est possible de se remémorer vos concerts favoris en… dessins.

Tous les soirs, ou presque, entre le 6 et le 17 juillet, on pouvait l’apercevoir, près d’une scène, son petit calepin noir à la main, cherchant avec quelques coups de crayon à reproduire la ferveur et l’émotion qui se dégagaient d’une prestation d’une des vedettes du FEQ.

Bédéiste renommé, Francis Desharnais a esquissé ainsi plus d’une centaine de dessins durant le festival.

Ses croquis du mémorable concert des Cowboys Fringants, lundi, permettent de ressentir toute l’émotion qui enveloppait les plaines d’Abraham, sur scène et dans la foule.

«L’ambiance m’intéresse», explique Francis Desharnais, que Le Journal a croisé entre deux spectacles, au parc de la Francophonie.

«Je ne suis pas le plus grand mélomane du monde, mais j’adore l’ambiance du FEQ. C’est ce que j’essaye de capter avec mes croquis rapides. C’est pour ça que je vais vite. Je veux capter beaucoup de choses. Je veux le dessin le plus brut.»

Instagram

L’artiste de Québec est un habitué du Festival d’été. De 2009 jusqu’au milieu de la décennie suivante, il a dessiné des concerts du festival qu’il publiait ensuite sur son blogue personnel, puis sur un blogue du FEQ.

Après une pause, il a recommencé à dessiner le FEQ, il y a trois ans, en se servant d’Instagram comme plateforme de diffusion.

«Cette année, j’ai essayé d’avoir une passe média, mais on m’a dit non parce que c’est contingenté. Par contre, on m’a remis une passe VIP et on a pris une entente de collaboration. C’est ce que je veux», explique-t-il.

Une bande dessinée du FEQ

Ainsi, les dessins de Francis Desharnais seront utilisés par le Festival d’été sur ses réseaux sociaux.

Même si les deux projets ne sont pas liés, l’artiste compte aussi s’en servir pour nourrir un projet de bande dessinée à propos du FEQ.

Quel est l’artiste qu’il a préféré dessiner en 2023? Le Budos Band.

«Je ne les connaissais pas et ils ont tous des looks de malade, des grosses barbes, de gros instruments, des dégaines de motards, la musique est capotée. Ça a été mon coup de cœur en dessins et en musique.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
  • Votre panier est vide.
Retour en haut